Visitez nos canaux sociaux

Quelles sont les pathologies potentiellement traitables par hadronthérapie

Récidives de tumeurs gynécologiques

Accueil pathologies traitables Récidives de tumeurs gynécologiques

Souhaitez-vous nous soumettre votre cas? Cliquez ICI

Les Tumeurs gynécologiques sont des néoplasies du tractus génital féminin qui peuvent provenir de diverses parties de l'appareil de la femme, notamment:

  • L’Utérus 
  • Le Col de l'utérus 
  • L’Ovaire 
  • La Vulve
  • Le Vagin
  • Les Trompes de Fallope 
  • Le Péritoine

Les principales tumeurs gynécologiques peuvent être divisées en:

  • Tumeur de l'endomètre (également appelé tumeur de l'utérus)
  • Tumeur du col utérin (également appelé Carcinome invasif du col utérin)
  • Tumeur de l'ovaire
  • Mélanomes vaginaux et cervicaux (également appelés Mélanomes du tractus génital féminin)
  • Carcinome adénoïde kystique des glandes de Bartholin

Les formes tumorales gynécologiques peuvent être à la fois bénignes et malignes et peuvent se développer à la fois en tant que tumeurs primaires et secondaires. 

Les Tumeurs de l’appareil génital féminin peuvent affecter les femmes de tous âges, bien que chaque néoplasie gynécologique ait une durée différente avec une incidence plus élevée.

Les Tumeurs gynécologiques peuvent être diagnostiquées précocement (et donc plus facilement traitées) en effectuant régulièrement des visites gynécologiques et des tests de diagnostic tels que le test Pap et le test HPV.

Causes des Tumeurs gynécologiques

Les causes des néoplasies malignes gynécologiques varient selon le type de tumeur, mais en principe, les facteurs suivants sont considérés comme des facteurs de risque:

  • Les infections des voies génitales, telles que l'infection par le virus du papillome (HPV)
  • Le système immunitaire affaibli
  • Les cas de tumeurs gynécologiques en famille
  • L’âge
  • La fumée de cigarette
  • Un régime pauvre en fruits et légumes, mais riche en calories et en graisses
  • L’obésité
  • La prédominance des œstrogènes
  • Le diabète
  • L’exposition aux radiations, par exemple dans le cas de traitements de radiothérapie précédents
  • Les altérations génétiques héréditaires

Symptômes des Tumeurs gynécologiques

En ce qui concerne également les symptômes des néoplasies malignes gynécologiques, ceux-ci peuvent varier selon la nature de la tumeur. Dans certains cas, en outre, ces types de tumeurs surviennent de manière asymptomatique, en particulier aux premiers stades.

Généralement, en cas de tumeurs gynécologiques, il est possible de retrouver les symptômes suivants:

  • Saignement vaginal en dehors du cycle menstruel
  • Saignement vaginal à la ménopause 
  • Saignement vaginal après un rapport sexuel 
  • Pertes vaginales inhabituelles
  • Douleur au niveau pelvien
  • Douleur au niveau abdominal
  • Maux de dos
  • Douleur pendant les rapports sexuels
  • Abdomen gonflé
  • Besoin fréquent d'uriner
  • Aérophagie

Diagnostic des Tumeurs gynécologiques

En cas de soupçon de tumeur gynécologique, il est nécessaire d'effectuer une visite gynécologique approfondie visant à définir les antécédents médicaux corrects du patient. 

Par la suite, il est essentiel de procéder à une série de tests nécessaires pour un diagnostic précis, tels que:

  • Échographie
  • Radiographie
  • Tomodensitométrie (TDM)
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM)
  • Tomographie par émission de positrons (TEP)

Suite à ces tests, il est indispensable de réaliser une biopsie afin de confirmer le diagnostic. 

Après le diagnostic de tumeur gynécologique, il est indispensable d'évaluer la nature de la tumeur. Le système de stadification varie d'une tumeur à l'autre, mais généralement ces néoplasies sont classées en quatre niveaux différents, du premier (stade I) au plus avancé (stade VI).

Traitement des Récidives de tumeurs gynécologiques

Le traitement des néoplasies malignes gynécologiques varie en fonction d'une série de facteurs tels que la nature de la tumeur, sa localisation et sa dimension, sans pour autant négliger les conditions de santé générales du patient.

En cas de récidive de tumeurs gynécologiques, l'hadronthérapie est une option thérapeutique potentiellement efficace qui permet, grâce à sa plus grande efficacité biologique, de traiter également les néoplasies radiorésistantes, épargnant les structures saines environnantes.

  • Azienda con sistema di gestione per la Qualità Certificata
  • Centre enregistré sur QuESTIO, la carte des sujets actifs dans le domaine de la recherche et de l'innovation
  • Lombardia Life Sciences
  • ESTRO Institutional Member 2019