Visitez nos canaux sociaux

Quelles sont les pathologies potentiellement traitables par hadronthérapie

Néoplasies gliales de bas et haut grade

Accueil pathologies traitables Néoplasies gliales de bas et haut grade

Souhaitez-vous nous soumettre votre cas? Cliquez ICI

Les Néoplasies gliales sont des tumeurs du système nerveux central qui proviennent des cellules gliales et qui représentent 40% de toutes les tumeurs cérébrales. Aussi appelées Gliomes, elles comprennent :

  • Les astrocytomes
  • Les oligodendrogliomes
  • Les glioblastomes multiformes
  • Les épendymomes

Les Astrocytomes représentent environ 85% de tous les cas de Gliome chez l'adulte. Passé 70 ans, la néoplasie maligne la plus fréquente est le Glioblastome multiforme. ù

Dans l'ordre croissant de malignité, les Néoplasies gliales sont classées comme :

  • Gliomes de bas grade :
    • Tumeurs gliales de grade I de l’OMS
    • Tumeurs gliales de grade II de l’OMS 
  • Gliomes de haut grade ou malins :
    • Tumeurs gliales de grade III de l’OMS 
    • Tumeurs gliales de grade IV de l’OMS 

Les Gliomes de bas grade se développent plus fréquemment chez les sujets âgés de 20 à 40 ans, tandis que les Gliomes de haut grade affectent principalement les sujets âgés de 40 à 70 ans.

Causes des Néoplasies gliales de bas et haut grade

Les causes des Gliomes ne sont pas connues, bien qu'il existe certains facteurs de risque établis. Avant de les analyser, il est bon de souligner que les Néoplasies gliales peuvent dériver de métastases de tumeurs qui proviennent d'autres organes et n'affectent que par après le tissu nerveux.


Parmi les facteurs de risque des Tumeurs gliales de bas et haut grade on peut reconnaître:

  • L'exposition à de fortes doses de rayonnements ionisants, comme par exemple dans le cas des traitements par radiothérapie
  • La présence d'autres cas dans la famille
  • L'exposition à certaines substances cancérigènes comme le chlorure de vinyle, les pesticides et les engrais
  • La baisse des défenses immunitaires

De plus, certains syndromes rares d'origine héréditaire peuvent augmenter le risque de développer des Gliomes de bas et haut grade, comme, par exemple :

  • Le Syndrome de Lynch
  • Le Syndrome de Li-Fraumeni
  • Le Syndrome de Turcot
  • Le Syndrome de Cowden
  • La Neurofibromatose de type I
  • La Neurofibromatose de type II 

Symptômes des Néoplasies gliales de bas et haut grade

Les manifestations cliniques des Néoplasies cérébrales peuvent varier en fonction de la localisation de la masse tumorale, de sa dimension et du degré d'agressivité de la maladie. 

Les symptômes des Néoplasies gliales peuvent être :

  • Des crises épileptiques
  • Des maux de tête
  • Des nausées
  • Des vomissements
  • Des problèmes de mémoire
  • Des problèmes de concentration
  • L’obscurcissement de la vue
  • La diplopie
  • La perte de vision périphérique
  • Des problèmes auditifs
  • La confusion mentale
  • La somnolence
  • La désorientation
  • Des troubles du mouvement
  • Des troubles de l'équilibre
  • La difficulté de compréhension du langage
  • La difficulté d’articulation du langage
  • Des hallucinations sensorielles
  • Des changements de comportement
  • La dépression
  • L’incontinence

Diagnostic des Néoplasies gliales de bas et haut grade

En cas de soupçon de Néoplasie gliale, il est nécessaire de procéder à un examen neurologique spécialisé, afin de réaliser une anamnèse approfondie du patient. Par la suite, le spécialiste peut prescrire une série de tests instrumentaux visant à confirmer le diagnostic et plus précisément à définir la pathologie, tels que :

  • L’Imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM)
  • La Tomodensitométrie (TDM) pour les patients qui ne peuvent pas subir d'IRM
  • La Tomographie par émission de positrons (TEP)

En cas de soupçon d'atteinte de la moelle osseuse, il est également conseillé d'effectuer une rachicentèse. 


Pour obtenir un diagnostic certain, il est nécessaire de procéder à une biopsie stéréotaxique, bien que l'ablation du tissu puisse avoir lieu directement pendant l'acte chirurgical de retrait de la masse. Ce n'est que par une investigation pathologique du tissu suspect qu'il est possible de déterminer la nature de la néoplasie et de définir le traitement correct.

Traitement des Néoplasies gliales de bas et haut grade

Le choix du type de traitement des Gliomes est influencé par une série de facteurs tels que la nature de la néoplasie, son emplacement, la dimension de la masse tumorale et l'état clinique du patient.

Dans la mesure du possible, le premier choix de traitement implique une résection chirurgicale pour retirer la masse tumorale sans affecter l'intégrité fonctionnelle du patient. En tant que traitement postopératoire, l'utilisation de la chimiothérapie et de la radiothérapie est prévue, qui peuvent être utilisées à la fois séparément et en combinaison entre elles.

  • Azienda con sistema di gestione per la Qualità Certificata
  • Centre enregistré sur QuESTIO, la carte des sujets actifs dans le domaine de la recherche et de l'innovation
  • Lombardia Life Sciences
  • ESTRO Institutional Member 2019