Visitez nos canaux sociaux

Quelles sont les pathologies potentiellement traitables par hadronthérapie

Lymphomes de l'orbite

Accueil pathologies traitables Lymphomes de l'orbite

Souhaitez-vous nous soumettre votre cas? Cliquez ICI

Le Lymphome de l'orbite est une tumeur rare qui représente le deuxième type de cancer oculaire primaire chez l'adulte, alors que dans 30/35% des cas, il peut être lié à un lymphome systémique. Les tumeurs de l’orbite sont des lésions qui se développent dans les tissus entourant le globe oculaire et sont divisées en:

  • Primitives, c'est-à-dire qui naissent dans l'orbite
  • Secondaires, c'est-à-dire qui naissent de régions environnantes telles que le globe oculaire, les sinus paranasaux, le nasopharynx, les glandes lacrymales, etc.
  • Métastatiques, c'est-à-dire qui naissent dans des zones éloignées de l'orbite telles que la mamelle, le poumon, le côlon, le rein, etc.

Le lymphome est la tumeur maligne de l'orbite la plus courante chez l'adulte. Il existe deux principaux types de lymphome:

  • Le Lymphome de Hodgkin (HL)
  • Le Lymphome non hodgkinien (NHL)

Dans les cas de Lymphome orbital, il s'agit principalement de Lymphomes non hodgkiniens car il est très rare que le Lymphome de Hodgkin implique une atteinte oculaire. Parmi les Lymphomes non hodgkiniens de l'orbite, ceux dérivés des cellules B sont plus fréquents, qui peuvent être classés parmi les lymphomes MALT (tissu lymphoïde associé à la muqueuse) et caractérisés par une faible agressivité, une croissance lente et une forte tendance à la récidive.

Causes des Lymphomes de l’orbite

Les lymphomes oculaires de l'orbite affectent plus fréquemment les sujets féminins, en particulier dans le groupe d'âge de 50 à 70 ans. Ce type de tumeur affecte le plus souvent les sujets les plus affaiblis et / ou ceux dont le système immunitaire est compromis, tels que:

  • Les personnes âgées
  • Les sujets atteints de maladies qui affaiblissent le système immunitaire, comme le SIDA
  • Les sujets qui prennent des médicaments antirejet en conséquence d'une greffe

Bien qu'à l'heure actuelle, en plus des facteurs de risque mentionnés précédemment, il n'y ait pas de causes certaines des lymphomes orbitaires, selon des études récentes, il semble que certains agents infectieux puissent jouer un rôle fondamental dans la pathogenèse des lymphomes oculaires, y compris ceux de l'orbite. En fait, il semble que le développement de ces tumeurs soit associé à une infection chronique par Chlamydophila Psittaci, l'agent bactérien qui cause la Psittacose, une infection pulmonaire transmise aux humains par des animaux infectés.

Symptômes des Lymphomes de l’orbite

Les principaux symptômes du Lymphome orbital sont liés à la vue, bien qu'ils puissent être communs à d'autres affections oculaires beaucoup moins graves. Parmi les principaux symptômes, nous trouvons:

  • Vue brouillée
  • Baisse de la vue
  • Diplopie
  • Yeux rouges
  • Photophobie
  • Altération de la mobilité oculaire
  • Protrusion du globe oculaire

Diagnostic des Lymphomes de l’orbite

Pour un diagnostic correct de la tumeur de l’orbite, il est d'abord nécessaire de consulter l'ophtalmologiste qui, après une anamnèse précise du patient, procède à un examen spécialisé. Après avoir complètement analysé l'œil à l'intérieur et à l'extérieur, vérifié également la vue, les mouvements de l'œil et des vaisseaux sanguins, il peut procéder au diagnostic ou à d'autres tests.

Une fois le lymphome de l'orbite diagnostiqué, il est nécessaire de procéder à d'autres tests visant à vérifier si la maladie est également présente dans d'autres détroits anatomiques.

Traitement des Lymphomes de l’orbite

Le traitement des Lymphomes de l'orbite implique une approche multidisciplinaire, mais le choix de la thérapie peut varier en fonction du type de lymphome, de sa localisation (c'est-à-dire s'il n'affecte que l'orbite ou d'autres parties du corps) et des conditions générales de la santé du patient. 

Le traitement peut être effectué avec une chimiothérapie, une radiothérapie ou une combinaison des deux. Dans le cas où le lymphome se propage également au cerveau ou à la moelle épinière, les médicaments de chimiothérapie peuvent être administrés directement dans le liquide céphalorachidien.

  • Azienda con sistema di gestione per la Qualità Certificata
  • Centre enregistré sur QuESTIO, la carte des sujets actifs dans le domaine de la recherche et de l'innovation
  • Lombardia Life Sciences
  • ESTRO Institutional Member 2019