Il Centro Nazionale di Adroterapia Oncologica è l'unico centro in Italia che combatte i tumori più difficili mediante l’impiego di protoni e di ioni carbonio. In tutto il mondo le strutture che erogano l'Adroterapia con protoni e ioni carbonio sono solo 5. Una, CNAO, si trova a Pavia.

CNAO è anche un Centro di Ricerca e Sviluppo le cui attività spaziano dalla ricerca clinica alla ricerca radiobiologica, a quella traslazionale con l’obiettivo di fornire un continuo miglioramento nella capacità di cura.

PATOLOGIE TUMORALI INSERITE NEI LEA

icona cordomi3

icona tronco encefalico

icona sarcomi tessuti molli

icona sarcomi ossei2

icona meningiomi sito

MENINGIOMI INTRACRANICI IN SEDI CRITICHE

icona orbitari sito

TUMORI ORBITARI E PERIORBITARI INCLUSO IL MELANOMA OCULARE

icona tumori acc

CARCINOMI ADENOIDEO-CISTICI DELLE GHIANDOLE SALIVARI

icona pediatrici

TUMORI SOLIDI PEDIATRICI

icona sindromi genetiche

TUMORI IN PAZIENTI AFFETTI DA SINDROMI GENETICHE

icona recidive

RITRATTAMENTI DI TUMORI IN SEDI GIÀ IRRADIATE
ALTRE PATOLOGIE OGGETTO DI PROTOCOLLI CLINICI

icona tumori pancreas

(Trattamento pre-operatorio e trattamento per tumori localmente avanzati inoperabili) NON C'È INDICAZIONE PER I CASI METASTATICI
 

icona prostata

 
IN CORSO:  studio clinico di  fase II per il trattamento prostatico ad alto rischio (maggiori info)

icona tumore retto

 
 
 
 
 

incona seni paranasali

 
 
 
 
 
 

icona tumori cerebrali

(inclusi i ritrattamenti con ioni carbonio delle recidive in pazienti già irradiati)
  
 
 

L'histoire du Centre National d'Hadronthérapie oncologique a commencé avec la publication en mai 1991, du rapport "Pour un centre de téléthérapie avec hadrons"signé par Ugo Amaldi et Giampiero Tosi. A cette époque, Giampiero Tosi dirigeait la physique sanitaire de l’Hôpital Niguarda et était le physicien médical italien le plus connu ; Ugo Amaldi, physicien des particules et des accélérateur, déjà membre pendant quinze ans à l'Institut Supérieur de la Santé, était en cette époque au CERN à Genève, où il dirigeait une collaboration de près de 500 physiciens, pour la réalisation et l'utilisation de l'une des quatre grandes expériences de l’accélérateur LEP. 

ugo.amaldi

La publication de 1991, a suscité l'intérêt de Nicola Cabibbo, à l’époque Président de l'INFN. Ainsi en 1992 a reçu un financement initial pour commencer l'étude d'un nouvel accélérateur capable d'accélérer aussi bien les protons et les ions légers, à utiliser dans la nouvelle terapie des tumeurs profonds. L'étude financé par l’l'INFN a été appelé ATER, abréviation de (l’italien)«AdroTERapia», le mot inventé par Amaldi pour ce nouveau type de radiothérapie.

 
Giampiero.Tosi

En 1992, pour recueillir des fonds et le personnel nécessaire pour la conception du centre, a été créée la Fondation TERA basée à Novara. En 18 ans, plus de 170 physiciens, ingénieurs, informaticiens et techniciens étaient employés ou boursiers de TERA.

 

Entre 1992 et 2002 ont été achevés trois dessins complets du centre, fondés sur des Synchrotrons avec caractéristiques différentes, adapte pour la possible réalisation d’abord à Novara (dans les années 1993-1995) et plus tard à Milan, près de l'abbaye de Mirasole (1996-1999). Mais, après des débuts très prometteurs, les plus divers obstacles empêchèrent la réalisation de ces projets.

 

En 1995, pour développer l'Hadronthérapie en Europe et pas seulement en Italie, Amaldi a convaincu la Direction du CERN de l’opportunité de créer, au niveau européen, un synchrotron à ions carbone et protons optimisé pour la thérapie. Cette étude a été appelée Proton Ion Médical Machine Study (PIMMS) et a été achevée en 2000 et TERA en a tiré une version plus compacte appelée PIMMS/TERA, qui a évolué ensuite dans la version CNAO definitivement à Pavie.

 

Umberto Veronesi, nommé en mai 2000 Ministre de la Santé, a décidé de financer la construction du CNAO, qu’il connaissait bien depuis 1992. En printemps 2001 fut créé la Fondation CNAO.. Le ministre Gerolamo Sirchia, juste nommé, désignait une Commission pour analyser le projet et, aussitôt qu’un avis favorable fut rendu, en novembre 2001 il nomma le Conseil, qui a choisi le Président Erminio Borloni.

 
Erminio.Borloni
Erminio Borloni

Erminio Borloni a introduit une approche managériale dans la réalisation du Centre et, en outre des organismes inclus par arrêté ministériel dans la Fondation, a réussi à créer autour du projet un réseau de collaborations nationales et internationales qui représentent encore l'épine dorsale du système CNAO. Le Président a également acquis de TERA le personnel jeune, qualifié et hautement motivé qui a côtoyé les Instituts de la collaboration pour mettre en œuvre de la phase de construction et devenir plus tard le moteur interne de la gestion du stade ultérieur de la gestion du CNAO.

Les membres fondateurs de la Fondation CNAO sont : l'Hôpital Majeur Policlinique Mangiagalli e Regina Elena, le Policlinique San Matteo de Pavie, l'Institut National du Cancer de Milan, Institut neurologique Besta de Milan, l'Institut européen d'Oncologie de Milan et la Fondation TERA de Novara.

Les fondateurs ont été rejoints par des Partenaires institutionnels : INFN (Institut Italien de Physique Nucléaire), Université de Pavie, Université de Milan, Polytechnique de Milan, Commune de Pavie et finalement en qualité de Participant la Fondation Cariplo.
 
Les années 2002 à 2004 étaient essentielles pour la construction de la structure managériale,. l'acquisition de bases solides de contribution au projet et la finalisation, en termes techniques, des dessins et des spécifications aussi bien des bâtiments que des installations de haute technologie. Avec cette organisation déployée sur le terrain, la construction proprement dite du CNAO a débuté en 2005, avec la cérémonie de pose de la première pierre le 5 mars 2005 et le début réel des travaux en l'été de cette même année-là.
 
Les années 2005 à 2009 ont été une rapide galopade pour achever les travaux dans le temps moindre le plus bref possible et avec un maximum du rapport qualité-coûts: plus de 400 entreprises ont travaillé pour CNAO, dont 350 italiennes ; plus d'un millier de commandes et contrats ; 15 concours d’appel d'offres publiques lancés en Europe ; plus de 70 licences qui ont été obtenues dans des domaines allant de la construction à la sécurité, de la radioprotection au fonctionnement de la structure.

Avec la cérémonie d'ouverture du CNAO, le 15 février 2010, se termine la phase de la construction du Centre et s’ouvre la deuxième phase, celle que l’on a appelé des essais cliniques, qui emmènera au traitement de quelques centaines de patients sélectionnés parmi une vingtaine de pathologies électives pour l’Hadronthérapie. Cette phase qui se déroule dans les années 2010-2012 permettra de valider scientifiquement l’ Hadronthérapie en milieu hospitalier italien et de jeter les bases pour la suivante phase de démarrage à régime de l’installation ciblée à traiter environ 3000 patients par en élargissant toujours plus les indications cliniques et en promouvant en parallèle des activités de recherche clinique, radiobiologique et technologique.

 
"Le stade de construction du centre a duré 5 ans, de 2005 à 2010 et a requis un investissement capital qui s'élève à 133 millions d’Euro. À ce stade ont suivi 3 ans d'expérimentation clinique, demandée par le ministère de la santé, dont le coût total était de € 37,2 millions. Ce chemin a conduit au marquage "CE" du centre et d’ici peu l’ Hadronthérapie sera insérée parmi les Niveaux d'Aide Essentielle.

Le projet CNAO a été rendu possible grâce à un vaste réseau de collaborations nationales et internationales qui ont permis d'économiser considérablement sur les coûts de réalisation en formant en même temps à des compétences professionnelles élevées. C'est pourquoi aujourd'hui le CNAO représente un modèle dont beaucoup s’inspirent et nombreuses sont les demandes qui nous viennent de partout dans le monde pour la création de centres ayant les mêmes caractéristiques".

titolo visite guidate fra
 
La Fondation CNAO organise des visites guidées aux étudiants des écoles secondaires, universités, instituts de recherche et organisations scientifiques. Parmi les missions du CNAO, outre le traitement de patients, il y a aussi l'éducation à la recherche et l'innovation, comme un moyen efficace d’intéresser les jeunes à leur future profession.
 
simbolo VISITES GUIDÉES
 
 
 

Actualités

titolo lavora con noi fra

Pour se proposer à la Fondation CNAO, toujours intéressée à l'évaluation des professionnels hautement qualifiés, envoyez votre CV à l’adresse e-mail: cv@cnao.it

 
simbolo TRAVAILLE AVEC NOUS
titolo 3 domande a

Chronique mensuelle d'approfondissement  simbolo

3 punti di domanda

Iscriviti alla Newsletter

Iscriviti per rimanere sempre aggiornato sulle attività della Fondazione CNAO.

 

simbolo medico

Sei un medico? Clicca qui per iscriverti alla newsletter a te dedicata.

  • 2.png9.png3.png9.png3.png9.png4.png
  • Web Traffic:
  • Today 991
  • |
  • Yesterday 1907
  • |
  • This week 15744
  • |
  • Total 2939394
Iscriviti alla nostra Newsletter
Iscriviti per rimanere sempre aggiornato sulle attività della Fondazione CNAO.

 

simbolo medico

Sei un medico? Clicca qui per iscriverti alla newsletter a te dedicata.